top of page
BIOGRAPHY.png

Je m'appelle Maxime Le Guyader, et mon nom d'artiste est SUFFER THE JOY

« C'est une façon de penser et probablement une façon de vivre.  » 

Je suis né à Angers, France en 1992. Après avoir passé des années à Barcelone, je vis maintenant à Bruxelles, Belgique. Ma vie aujourd'hui est partagée entre la peinture, le tatouage, la couture, le skateboard et la collection d'objets d'art de mes voyages.  

 

Je définirais ma peinture comme brute, figurative expressionniste et parfois abstraite même si je ne pense pas qu'il y ait une telle définition. Je peux utiliser différents supports allant de l'armoire à la toile, j'aime trouver la plupart de mes fournitures et donner une seconde vie à n'importe quel matériau. Je suis de plus en plus attiré par les œuvres d'art à grande échelle en raison de la liberté de mouvement qu'elles procurent et de la facilité à m'y exprimer, véritable transmission de ce que j'ai en tête lors du processus de création.

9E46E261-E489-4B4C-8AC1-1D6319AE5684.JPG

«  L'art me permet d'aborder tous les sujets et de confronter les opinions. »

J'ai l'habitude de peindre des masques et d'écrire des choses, j'aime plaisanter, parler de société et de sujets sensibles avec une touche d'humour. Je veux que les gens réagissent à ce qu'ils regardent/lisent et pourquoi pas changer leur point de vue.

L'art me permet d'aborder tous les sujets et de confronter les opinions. J'ai l'impression que c'est une façon d'exprimer mes pensées derrière une toile.

De plus, je suis influencé par le monde du tatouage, je suis fasciné par le contexte traditionnel américain de celui-ci, et en particulier par les dessins puissants et les significations qu'ils délivrent encore, tels que les crânes, les roses, les aigles, les dragons et bien d'autres... moi, avec une approche de tatoueur, j'essaie d'apporter un regard nouveau sur ces vieux dessins de manière poétique, en les mélangeant avec une touche de gravure, de lignes fines et de points. Le tatouage est une collaboration entre un artiste et un corps humain, considérant chaque marque comme une sorte d'expression. Après tout, je ne me sens pas comme un « vrai » tatoueur mais plutôt comme un artiste qui peut aussi tatouer.  

J'aime expérimenter et je peux être intéressé par de nombreux outils et techniques. J'essaie toujours de faire quelque chose de nouveau et de spécial, quelque chose que personne n'a vu auparavant. Pour moi, il est important que les spectateurs puissent créer leur propre interprétation. Je les laisse libres de discuter et d'interpréter mes tableaux comme ils le souhaitent.

 

La plupart du temps, mon imagination contrôle mes mouvements même si j'ai une idée particulière de ce que je peins. Je fais confiance à mes sentiments et je les laisse improviser pour moi. J'aime utiliser différentes couleurs et jouer avec elles, cela donne vie à ma peinture.

J'utilise principalement de l'acrylique, des pastels, de l'encre de Chine et de la peinture en aérosol. Ils sont faciles à trouver, à utiliser et sèchent rapidement. Je l'aime de cette façon pour l'instant mais je suis toujours curieux d'essayer différents médiums à l'avenir. Je commence mes peintures avec une idée, quelque chose que j'ai probablement vu ou entendu, mais la plupart seront improvisés sur le moment, en fonction des matériaux dont je dispose et de mon humeur. 

Illustration_sans_titre 62_edited.jpg

Je ressens généralement une obsession naturelle pour la peinture, comme si je n'avais pas le choix, je devais toujours nourrir le besoin. Mes idées et inspirations viennent de tout comme des films, des livres, des images, du street art, des tatouages, de la musique, des sujets de société ou d'autres œuvres d'art. J'ai l'impression que je ne pourrai jamais peindre toutes ces idées. Certains d'entre eux disparaissent et de nouveaux apparaissent, c'est un cercle perpétuel d'inspiration. En même temps, j'ai toujours été attiré par les œuvres d'art brutes, quand elles peuvent être émotionnellement profondes et simples. Je suis aussi fasciné par l'art rupestre ancestral, tout l'art primitif et les masques africains.  

 

J'ai toujours eu envie de créer et je ne sais pas d'où vient cette motivation. C'est une force inexplicable qui m'envahit, une puissance invisible qui m'ordonne de peindre. Cette obsession est plus qu'une passion, c'est une façon de penser et probablement un mode de vie. 

«  Pour moi, il s'agit de partager la façon dont nous vivons la vie et dont nous créons notre propre réalité. »

79174859-CA25-4667-A85A-977922111DC2.JPG

Je ressens généralement une obsession naturelle pour la peinture, comme si je n'avais pas le choix, je devais toujours nourrir le besoin. Mes idées et inspirations viennent de tout comme des films, des livres, des images, du street art, des tatouages, de la musique, des sujets de société ou d'autres œuvres d'art. J'ai l'impression que je ne pourrai jamais peindre toutes ces idées. Certains d'entre eux disparaissent et de nouveaux apparaissent, c'est un cercle perpétuel d'inspiration. En même temps, j'ai toujours été attiré par les œuvres d'art brutes, quand elles peuvent être émotionnellement profondes et simples. Je suis aussi fasciné par l'art rupestre ancestral, tout l'art primitif et les masques africains.  

 

J'ai toujours eu envie de créer et je ne sais pas d'où vient cette motivation. C'est une force inexplicable qui m'envahit, une puissance invisible qui m'ordonne de peindre. Cette obsession est plus qu'une passion, c'est une façon de penser et probablement un mode de vie. 

Quand je commence un tableau je fonce directement, sans préparation. Je commence généralement par faire un fond et cela construira automatiquement le futur tableau. Pour le reste, je laisse faire aussi facilement que possible. Certaines peintures prendront quelques minutes et d'autres des mois, selon la taille, l'ambiance dans laquelle je suis et le message que je veux faire passer. Habituellement, je travaille sur différentes peintures en même temps, j'aime le traitement de l'équilibre de cette façon. Tout peut changer au cours du processus. C'est ça l'art, tu peux peindre encore et encore, c'est toi qui décide quand c'est fait ou pas, mais en réalité ça ne pourrait jamais finir.

 

Je travaille dans mon propre studio à Bruxelles. Un lieu plein de petits objets et de choses bizarres qui me plongent dans un autre monde. J'aime aller aux marchés aux puces et collectionner toutes sortes d'objets, créant un environnement très inspirant. Mon studio fait aussi partie de mon processus de création, c'est l'espace où je me sens libre de créer et de m'exprimer grâce à l'ambiance et aux objets tous fous qui m'aident à relier mes idées. C'est un jardin secret, un environnement privé où seules quelques personnes sont autorisées.

 

Pour moi, l'art est un outil, un langage universel que chacun est libre d'interpréter et d'apprendre, un moyen de découvrir de nouvelles perspectives. L'art joue avec nos émotions et avec quelque chose qui stimule nos pensées individuelles et donne des réactions puissantes à travers nos sens.

 

L'art implique l'imagination, les idées conceptuelles et la beauté. Pour moi, il s'agit de partager la façon dont nous vivons la vie et dont nous créons notre propre réalité. Enfin, je pense qu'il s'agit de laisser des marques spirituelles sur notre habitat naturel.

LOGO-OEIL_SUFFERTHEJOY.png
BC2832EB-9575-4564-A907-3BB9D1EEE2C0.JPG
© sufferthejoyart
bottom of page